Grève le 9 mai: mobilisons nous!

Pour protester contre le projet de réforme de la fonction publique, sept syndicats de fonctionnaires appellent à la grève le jeudi 9 mai. L’UNSA en fait partie.

Le SEP UNSA aussi.

 

Parce que l’heure est grave. Des postes sont déjà supprimés. Nous le déplorons et nous sommes notamment solidaires de nos collègues sportifs CTS actuellement dans l’œil du cyclope de Bercy.

En plus de ces suppressions, c’est le statut de la fonction publique qui est attaqué. La menace d’extinction de nos métiers est bien réelle.

Il est INACCEPTABLE de rogner sur le droit des agents. INSUPPORTABLE de diminuer leur protection. INTOLÉRABLE de remettre en cause les instances paritaires.

Se taire c’est signifier son accord. Laisser faire c’est ouvrir la boîte de Pandore.

 

Affaiblir le statut de la fonction publique, c’est salir les statues de la République !

Le gouvernement veut privatiser la fonction publique

  • en externalisant des services avec une mutation d’office des agents concernés
  • en instaurant la rupture conventionnelle sans les garanties et les protections des salariés du secteur privé

La volonté gouvernementale est d’affaiblir les services publics pour les offrir au secteur marchand, au détriment de tous.

 La révision des instances paritaires, un danger pour les agents

Aujourd’hui…

les Commissions administratives paritaires étudient toutes les évènements individuels des agents de façon collective, garantissant un traitement équitable des dossiers. Elles ne donnent qu’un avis.

les CAP suivent les dossiers individuels des agents (mutation, promotion, avancement).

les Comités d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) sont indépendants des autres instances. Les représentants des personnels sont spécialisés et peuvent intervenir en cas de problème sur le lieu de travail pour protéger les agents mais aussi en cas de restructuration.

Demain…

– ces commissions deviendront des instances disciplinaires et de recours sur certains sujets seulement. L’aspect métier sera gommé des CAP car elles seront organisées en catégorie A, B ou C

l’agent sera seul face à sa hiérarchie pour traiter de toutes ses demandes. Le gouvernement dilue la sécurité et les conditions de travail

cette mission HSCT sera noyée dans une instance unique au détriment de la sécurité et des conditions de travail des agents.

Le gouvernement facilite l’iniquité et l’isolement dans la gestion des carrières

Alors que le gouvernement actuel envisage de réduire le nombre d’instance de dialogue social, l’UNSA défend les CHSCT et les CAP car ils garantissent aux agents des droits collectifs de protection, de transparence et d’équité.

  • L’UNSA s’oppose à la transformation du système de sanction disciplinaires et propose que la suspension de trois jours (3 jours sans salaire) ne puisse être infligée par le seul supérieur hiérarchique !
  • L’UNSA s’oppose à la rupture conventionnelle qui laisse l’agent seul face à son employeur. Elle propose qu’un conseiller syndical mandaté par une organisation syndicale représentative puisse accompagner chaque agent dans ses démarches.

L’UNSA propose de donner des nouveaux droits aux agents comme le droit à déconnexion.

Diminuer la protection des agents c’est cautionner la souffrance au travail

Le projet de loi fonction publique devrait être discuté en mai et voté en procédure accélérée, avant la fin de la session parlementaire fin juillet 2019.

C’est le moment d’agir!

Au sein de l’UNSA, le SEP agit

  • En faisant des propositions alternatives précises et en déposant plus de 100 amendements
  • En votant contre ce projet de loi dans les différentes instances consultatives
  • En s’inscrivant dans une démarche intersyndicale fonction publique
  • En alertant les élus parlementaires
  • En exigeant un véritable dialogue social qui laisse une place à la négociation et aux propositions des partenaires sociaux

 

Protéger nos conditions de travail c’est garantir un service optimal. Les dégrader c’est faire subir aux usagers un service public de mauvaise qualité.

On a pourtant entendu de fortes et légitimes demandes de « + de services publics ! » ces dernières semaines !

Comment être au plus près des citoyens et en capacité de répondre à leurs attentes ?

Le SEP te propose quelques chansons et slogans concoctées spécialement pour l’occasion :

DEBOUT POUR NOS DROITS 

DEBOUT POUR NOS DROITS DEBOUT POUR NOS DROITS

ENSEMBLE POUR LA FONCTION PUBLIQUE

ENSEMBLE POUR LA FONCTION PUBLIQUE

 

ON PEUT ÊTRE FIER

ON PEUT ETRE FIER