Organisation harcelante : médiapart témoigne!

L’interfédérale a fait le choix de l’unité pour défendre les agents de Jeunesse et Sports. Et cela paye. Suite à nos différentes actions, que ce soit en interfédéral ou chacun de son côté, nous menons ce combat de faire reconnaitre la casse notre ministère, de nos missions et de nos conditions de travail.

Aujourd’hui, Médiapart a décidé d’en témoigner en 1ère page. La semaine dernière, c’était Touteduc :

 

Extraits:

Esquintés par la décentralisation, les agents de la jeunesse et des sports demandent des comptes à leur ministère, l’accusant même de laisser faire une « organisation harcelante », selon les syndicats. Manque d’effectifs et de moyens, alors même que le gouvernement Hollande a fait de la jeunessse l’une de ses « priorités ». (…)
Baisse des effectifs, manque de moyens, remise en cause de leur rôle sur le terrain, le constat de l’intersyndicale du ministère de la jeunesse et des sports est banal, (…)

Le secrétaire d’un comité d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail (CHSCT), qui préfère rester anonyme, raconte de son côté voir de « bons petits soldats de l’administration, qui ont 30 ans d’expérience, péter les plombs », et assure que dans sa direction, « beaucoup de gens prennent des médicaments, certains fondent systématiquement en larmes quand je leur demande comment ça va ». (…)
Un médecin de prévention, qui intervient auprès des agents de la jeunesse et des sports dans le sud de la France, confirme que la souffrance s’accroît : « Un certain nombre d’agents viennent au travail à reculons, il y a un fort sentiment d’injustice et une vraie perte de sens. » (…)

Dans ces nouvelles structures, on a mutualisé avec force, en regroupant des agents chargés de la cohésion sociale, de la protection des personnes, de la jeunesse ou la politique de la ville. « En gros, on a des collègues sportifs, des gens chargés du développement des associations et des inspecteurs des services vétérinaires sous le même toit, ironise Marie-Christine Bastien, secrétaire générale du syndicat EPA-FSU. Pas de problème pour boire le café ensemble, mais professionnellement, nous n’avons pas grand-chose en commun. ». (…)

Le ministère, interrogé par Médiapart, reconnaît aisément les problèmes, mais rejette la responsabilité sur la droite, critiquant le « Meccano » imaginé par l’équipe sarkozyste dans les services déconcentrés, « contre l’avis, à l’époque, de l’ensemble des experts et des organisations syndicales ». Il assure également, dans le cadre de la mise en route des nouvelles régions, réfléchir « à une nouvelle organisation territoriale de l’État ». (…)

Alertée vendredi dernier lors d’un comité technique ministériel, la direction des ressources humaines du ministère a accepté de porter le sujet de la souffrance des agents à l’ordre du jour. (…)  « C’est très décevant, ils bottent en touche, estime Patrice Weisheimer, secrétaire général du SEP Unsa. Parce que la réponse est d’abord politique. Sur les moyens et le personnel, la décision dépend avant tout de Bercy. » (…)

Un rendez vous à Matignon

L’interfédérale a prévu depuis plusieurs jours de solliciter un rendez vous auprès du Premier Ministre sur la base d’un mandat interfédéral sur la réforme territoriale qui faisait le diagnostic de la situation dans les services et des préconisations. Elle arrivera encore forte avec ce travail journalistique fouillé et de qualité.


Tous ensemble !

Le SEP UNSA vous invite dans un premier à relayer cet article dans vos réseaux (élus locaux, parlementaires, collectivités, partenaires associatifs et autres). Tout le monde doit savoir ce qu’il se passe chez nous. Tous nos partenaires doivent prendre conscience de la casse en cours dans notre ministère. Le remaniement à venir doit prendre acte de ce constat pour renforcer le Ministère Jeunesse et Sports. La réforme territoriale doit tenir compte de la situation spécifique à notre secteur.

 

La balle est maintenant dans le camp du Ministre et du gouvernement.