Signez la pétition pour demander l’arrêt de l’expérimentation des taux d’encadrement à 1 animateur pour 14 enfants de moins de 6 ans et 1 animateur pour 18 enfants de plus de 6 ans

Alors que le ministre de la Jeunesse est satisfait de l’expérimentation sur les rythmes et souhaite maintenir le décret du 2 aout 2013, un sondage réalisé en mars 2016 auprès de 3000 animateurs par une intersyndicale de l’animation et Le Journal de l’Animation montre une toute autre réalité.

Les résultats sont sans appel :

  • 87% des animateurs considèrent que les nouveaux taux d’encadrement ont conduit à une dégradation de la qualité éducative des accueils périscolaires,
  • 81% des animateurs considèrent que les nouveaux taux d’encadrement ont conduit à une dégradation de la sécurité des mineurs,
  • 91% des animateurs considèrent que les nouveaux taux d’encadrement ont conduit à une dégradation de leurs conditions de travail.

Le 16 mars l’ensemble des partenaires de la réforme des rythmes avaient été conviés par le délégué interministériel à la Jeunesse pour échanger sur un projet de décret sur les taux d’encadrement périscolaire dans les PEDT.

L’ensemble des organisations syndicales et des fédérations d’Education Populaire ont exprimé leur mécontentement sur la méthode de concertation et sur la nécessité d’avoir une vision politique globale sur le secteur de l’animation.

Nous avons quitté la séance en claquant la porte et en demandant à enfin voir le ministre.

Trois mois après le ministre Patrick KANNER n’a toujours pas prévu de nous rencontrer et va passer en force avec un projet de décret qui gravera dans le marbre du Code de l’action sociale des taux de 1 animateur pour 14 enfants de moins de 6 ans et 1 animateur pour 18 enfants de plus de 6 ans.

En conséquence, nous appelons à signer la pétition en cliquant sur ce lien.
Un dernier sondage auprès des animateurs hisse une intention de se mettre en grève par 72% des sondés si ce projet de décret venait à aboutir.

Cette pétition s’inscrit donc comme une première étape pour se faire enfin entendre par le ministre en charge de la Jeunesse et des Sports.
Nous demandons l’arrêt de l’expérimentation des taux d’encadrement à 1 animateur pour 14 enfants de moins de 6 ans et 1 animateurs pour 18 enfants de plus de 6 ans.

 

Les premiers signataires :

  • Patrice Weisheimer, secrétaire général du Syndicat de l’Education Populaire UNSA,
  • Patrick Campagnolo, Secrétaire fédéral UNSA TERRITORIAUX, Membre titulaire CSFPT
  • Guy Coisy, SNPJS CGT
  • Jean-Pierre Languil, FERC CGT
  • Malik Ghersa, Animateur du collectif CGT filiere animation – Fédération CGT des services publics
  • Jérôme Morin, Responsable de délégation CFDT F3C
  • Françoise Poncet, déléguée CNEPJ CFE CGC
  • Claude Raoul, secrétaire confédéral CFTC
  • David Jecko, rédacteur en chef du Journal de l’Animation.
1 2 3 8